Concours Reine Elisabeth Finales 5e journée 31 mai 2013

Nous voici presque arrivés au terme de ces joutes pianistiques. Je dois avouer que l’overdose de piano me guette au coin de la salle du Palais des Beaux-Arts de Bruxelles. Et cette dernière soirée n’a pas apporté de nouveau prophète du piano !

La coréenne Kim SANGYOUNG ne m’avait pas particulièrement impressionné sauf dans la « Soirée de Vienne » de Grünfeld présenté dans la première épreuve. Elle commence sa prestation avec la Sonate en la majeur D.664 de Schubert.Le son est éteint, sans clarté. Difficile d’être ému. Elle a choisi le 2e Concerto de Prokofiev ensuite, cela manque d’élan et de conviction. Je n’ose pas dire que je m’ennuie mais c’est pourtant la stricte vérité. Les mêmes caractéristiques que son Schubert, elle manque de personnalité. Elle joue Prokofiev comme si c’était un exercice de Czerny. Dommage car elle a des possibilités techniques mais, la musique ne se résume pas à cela.

Le deuxième finaliste est l’ australien David FUNG. J’avais aimé son Concerto K.467 en demi-finale et ses ornementations en particulier. La Sonate K.282 de ce soir n’est que l’ombre d’elle-même, c’est très banal sans aucun raffinement. Ou est-ce moi qui ai mal entendu ? Ce n’est plus le même mozartien !Quant à son 2e Concerto de Brahms, il est très classique, sans surprise; la partition est bien restituée mais il y manque les ingrédients. Bref , rien de bien personnel. Il a heureusement pour lui son large sourire , le public y est sensible. Vivat Fung !

Je ne vous parle plus du morceau imposé car après 10 auditions je ne vois pas ce que cette musique peut m’inspirer. Il est de bonne guerre que les candidats au titre suprême font mine de le défendre comme si c’était la révélation du Concours. Souhaitons à cette partition de couler des jours heureux dans les archives d’une bibliothèque en mal de manuscripts.

L’ Orchestre National de Belgique , malgré tous ses efforts, n’est toujours pas au meilleur de sa forme. Mais , le sera-t-il un jour ? Je tremble à chaque intervention du cor solo.

Marc Castelain 31 mai 2013