Concours Reine Elisabeth 1014 Chant Finale 31 mai

C’est bien le « last night « . Les trois derniers concurrents sont prêts à chanter mais aussi en fin de soirée de connaître le verdict du jury.

Cette soirée chaude commence avec le ténor coréen, Kim Seung Jick. Le voix souffre de quelques instabilités mais ce que je n’avais pas relevé lors des épreuves éliminatoires, sa voix ne se projette pas dans la salle des Beaux-Arts. Sa présence est trop discrète dans « Allerseelen » de R. Strauss. Il est vrai qu’il un un orchestre dominant derrière lui. Il avait une accompagnatrice éteinte lors des demi-finales, la moyenne eut été parfaite. Ce candidat est l’exemple parfait d’un chanteur qui y croit mais qui se situe dans la moyenne , c’est plus qu’une prestation honorable mais pour émerger à Bruxelles, il faut un rien de plus.

La soprano belge, Sheva Tehoval , fait un triomphe….avant d’avoir ouvert la bouche. C’est la cadette des finalistes et à ce titre, elle mérite bien une ovation prématurée. On remarque à côté de ses qualités musicales son souci de prononciation. C’est sans doute une spécificité que lui a inculquée son professeur, Christof Prégardien, qui siège dans le jury. Un grand moment de sérénité fut un extrait de Rusalka de Dvorak. Sheva est bien à sa place en finale mais elle est encore jeune et je crois que nous avons avec elle une promesse de voir son talent s’éclore bientôt. Elle est musicienne ,elle possède le matériau de base pour briller sur nos scènes . Je suis certain que le prochain concours dans trois ans nous révèlera toute sa personnalité.

Le dernier candidat avant la proclamation est le ténor chinois, Shao Yu. Il ne m’avait vraiment pas impressionné en demi-finale. Il avait eu la chance d’avoir la Rolls des accompagnateurs, Daniel Blumenthal. C’est un avantage. Mais sa prestation, je l’avais qualifiée de « quelconque ». Ce soir, en finale, il s’est hissé au-dessus de ses performances passées. L’air de Lenski , extrait de Eugen Onéguin, clôturait la soirée à son avantage.

Suivait la proclamation

1. Hwang Sumi (Corée)

2.Jodie Devos (Belgique)

3.Sarah Laulan (France)

Je vous invite à consulter www.cmireb.be pour les résultats complets.

J’estime que ce trio de tête est indiscutable pour autant que l’on relativise le classement. On peut ergoter pour une ou deux places dans le classement final. J’avais déjà écrit que le jury avait parfois une faiblesse pour favoriser des candidats locaux. Ce soir, la belge ,Jodie Devos, a amplement mérité sa deuxième place . D’autant plus que se produire la première soirée n’est pas un cadeau. Personnellement, je voyais Park Hyesang en meilleure place et Shao Yu un peu moins..Mais ce dernier avait l’avantage de se produire en dernier lieu. Mais faisons confiance au jury, le palmarès de 2014 est brillant, nous avons eu des débuts de carrière promettants.

Je ne puis conclure sans souligner les prestations exemplaires de l’ Orchestre de la Monnaie sous la direction de Roland Böer. La tâche n’était pas facile et nous avons eu rarement un chef et un orchestre aussi performants. Bravo à tous ces musiciens.

Le jury constitué cette année ne souffre d’aucune critique, un savant dosage des personnalités invitées en fait le jury idéal .

Quant à l’organisation du Concours, l’équipe en place est bien rodée et tout se déroule comme si cela allait de soi. Le Concours s’est constitué une véritable équipe de pros même si l’accueil qui nous est réservé est parfois un rien fruste. Mais il ne s’agit là que du caporal de service. Et comme c’est récurrent, disons que cela fait partie du folklore.

Marc Castelain 31 mai 2014

www. cmireb.be