image

L’ Ensemble Omega

imageLors de mon séjour à Sydney, j’avais remarqué qu’un Ensemble fêtait son 10e anniversaire avec un programme surprenant. En effet, seule l’affiche avait attiré mon regard , car on ne joue pas Louise Farrenc tous les jours, même en Europe.Fallait-il marcher sur la tête pour l’entendre ?

Le programme de Ensemble Omega débutait par le « Kleine Kammermusik N°2 » de Hindemith. Ce choix est heureux car voici une musique très conviviale pour nous mettre en appétit. Ecrit pour quintette à vents, les musiciens ont d’emblée placé la barre très haut. La mise en place est impeccable , le discours est superbement ciselé , la complémentarité des musiciens est irréprochable. Un vrai moment de pur bonheur qui nous est offert par les cinq interprètes. Leur engagement est total et leur charisme nous transporte ensuite à ce Sextuor en ut mineur de Farrenc. Je ne connaissais pas cette partition et la découverte fut heureuse. Au quintette venait s’ajouter la pianiste Kathryn Selby , qui a dominé sans trembler la partie pianistique très virtuose. Ici, encore , les interprètes nous ont ravis.

La musique de Farrenc est certes intéressante pour l’histoire de la musique , mais le plaisir qu’elle nous a procuré ne nous éblouit pas. Les mélodies sont agréables , le contenu harmonique plutôt quelconque. C’est une bonne musique de salon, oeuvre assez conventionnelle , mais d’écoute agréable.

Après l’entracte, nouvel intérêt de la programmation: « Six Bagatelles » pour quintette à vent de Ligeti. Le mise en place est superbe et je crois que les musiciens doivent s’être amusé en nous restituant ces pages. Ce qu’il y a de commun entre tous les morceaux du programme est le professionnalisme  de chaque musicien. Ils ont une variété de couleurs incroyables.

La soirée se termine avec le « Quintette pour piano et vents » K. 452 de Mozart avec les mêmes interprètes que Farrenc. Si nos musiciens peuvent s’aventurer dans un répertoire peu connu, ils ne craignent pas de mettre au programme une oeuvre majeure de Mozart.

Je souhaiterais voir des musiciens jouer avec une telle perfection et un tel enthousiasme à chaque concert. Ce n’est pas évident. Des soirées comme celle-ci, on en redemande. Bravo à L’ Ensemble Omega.

Lisa OSMIALOWSKI, flûte , Alexandre OGUEY, hautbois, David ROWDEN, clarinette , Ben HOADLEY ,basson, Michael DIXON, cor, Kathryn SELBY, piano.

David ROWDEN est fondateur et directeur artistique de l’ Ensemble OMEGA

Marc Castelain, Sydney 13 mai 2015

 

Post Tagged with